Adoptez un mode de vie sain pour une fertilité naturelle optimale

Adoptez un mode de vie sain pour une fertilité naturelle optimale
Table des matières

Facteurs influençant la fertilité naturelle

La fertilité naturelle est affectée par plusieurs facteurs, dont certains sont d’origine génétique et d’autres liés à l’environnement ou au mode de vie, pouvant donc être modifiés. Après 35 ans, il est recommandé de consulter si vous n’arrivez pas à concevoir après 6 mois. Parmi ces facteurs, on peut citer le tabagisme, des antécédents familiaux de ménopause précoce et des interventions chirurgicales sur les ovaires.

Le vieillissement a des effets moins prononcés chez l’homme, mais il existe un risque accru de maladies génétiques et éventuellement d’autisme chez les enfants conçus par des hommes de plus de 50 ans. Le poids insuffisant ou excessif peut contribuer à des dysfonctionnements ovulatoires et à l’infertilité. Un indice de masse corporelle (IMC) entre 25 et 29,9 est considéré comme en surpoids, tandis qu’un IMC de 30 ou plus est associé à l’obésité.

L’impact de l’obésité sur la fertilité

L’obésité est liée à un risque accru de fausse couche et à une diminution des taux de réussite des traitements de fertilité. Les problèmes de grossesse liés à l’obésité comprennent un risque accru d’hypertension, de diabète, d’anomalies congénitales et de césarienne. On a également montré que la qualité des spermatozoïdes est plus faible chez les hommes obèses.

Effets de la caféine sur la fertilité

Dans certaines études, une consommation excessive de café a été associée à un risque accru de fausse couche.

Tabagisme et infertilité

Les données montrent systématiquement que l’infertilité est plus élevée, les taux de grossesse sont plus faibles et le temps de conception est plus long chez les fumeurs par rapport aux non-fumeurs. Les fumeurs nécessitent des doses plus élevées de médicaments, produisent moins d’ovules et ont davantage de cycles annulés. Le tabagisme a été associé à des diminutions de la concentration, du potentiel de motilité et à des altérations morphologiques des spermatozoïdes, bien que les preuves liant ces éléments à l’infertilité soient discutables.

Consommation d’alcool et fertilité

Toutefois, les preuves concernant le lien entre la consommation d’alcool, la quantité consommée et l’infertilité restent peu concluantes. L’alcool a également d’autres effets néfastes sur la santé ; pour cette raison, la recommandation est de moins de 1 à 2 verres par jour ou moins de 9 verres par semaine pour les femmes. En ce qui concerne la consommation d’alcool chez les hommes, elle semble être associée à une diminution des chances de grossesse lorsqu’elle dépasse 20 verres par semaine. Malgré ces données, il est généralement recommandé de limiter la consommation d’alcool à moins de 2 verres par semaine pour les femmes et 4 pour les hommes.

  • Tabagisme
  • Alcoolv
  • Caféine
  • Obésité

Vitamines et fertilité

Une étude récente du programme Motherisk de l’Hôpital pour enfants malades a démontré que la prise d’une vitamine prénatale réduit significativement le risque de certaines anomalies congénitales et suggère que toutes les femmes en âge de procréer devraient prendre un complexe multivitaminique contenant de l’acide folique. Chez les hommes, la prise de vitamine C, de vitamine E et de sélénium peut aider à améliorer la motilité, tandis que la prise d’un multivitamines contenant du zinc peut favoriser la production de spermatozoïdes.

Adoptez un mode de vie équilibré pour optimiser votre fertilité naturelle

Avoir un mode de vie sain, incluant une activité physique régulière, une alimentation équilibrée, la réduction du stress, ainsi que l’éviction du tabac et de la consommation excessive d’alcool permet de créer des conditions optimales pour réussir une grossesse saine et heureuse.

Partagez la publication :

A Lire Aussi :

Rejoignez notre newsletter