Logo Neurosphinx

Vie professionnelle les dispositifs

En France, toute entreprise d’au moins 20 salariés est tenue d’employer à temps plein ou à temps partiel et quel que soit le type de contrat, 6% de travailleurs handicapés.
Les établissements ne remplissant pas ou que partiellement cette obligation doivent s'acquitter d'une contribution à l'AGEFIPH, le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées.

Les bénéficiaires handicapés cibles doivent être titulaires d’au moins un des justificatifs suivants :

  • La Reconnaissance Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)
  • L’allocation Adulte Handicapé (AAH)
  • La Notification de rente Accident du Travail ou de maladie professionnelle (taux d’incapacité permanent partiel d’au moins 10%)
  • La notification de Pension d’Invalidité Militaire
  • La Carte d’Invalidité à 80%

AGEFIPH

L'AGEFIPH est l'Association pour la Gestion, la Formation et l'Insertion des Personnes Handicapées. Cet organisme a pour objectif l’accompagnement à l'insertion professionnelle des personnes handicapées dans les entreprises du secteur privé.
Parallèlement, elle est liée au Fonds pour l’insertion des Personnes handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) par une convention.

L’AGEFIPH est constituée de plusieurs composantes de l’offre de service au travers de plusieurs partenariats :

  • CAP EMPLOI a pour but d’accompagner l’accès des personnes reconnues handicapées vers une insertion professionnelle durable en milieu ordinaire de travail.
  • SAMETH est le Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés. Cet organisme poursuit une mission d’aide et d’accompagnement des employés et des entreprises pour le maintien des travailleurs dans l’emploi.
  • ALTHER est quant à lui un service de soutien aux entreprises qui souhaitent être informées et conseillées quant à l’obligation d’emploi de personnes handicapées.

Des conseillers sont disponibles dans tous ces organismes afin de répondre à vos questions et vous accompagner dans vos démarches. N’hésitez pas à les contacter via leurs sites internet.

E-santé
Et la
e-santé ?